Mort de son chat ou d’un animal : Que faire de son corps ?

Par lys

j

Modifié le 1 Jun 2020 | Publié le 28 May 2020

Mort de son chat ou d’un animal : Que faire de son corps ?

La mort d’un animal peut subvenir n’importe quand et même chez un chaton, et ce  parfois de manière totalement imprévisible…

au delà de la douleur ressentie, il arrive que l’humain ni soit pas préparé ou qu’il n’ai rien prévu ou qu’il n’ai pas eut le temps de penser à ce qu’il aimerait faire..…

Le deuil d’un anaimal est d’emblée plus solitaire, moins compris par l’entourage, et les aspects pratiques sont parfois peu accessibles ou incomplets…(le deuil de l’animal fera l’objet d’un autre article à part entière)

La grande question qui se pose alors : Mon chat est mort : Que faire de son corps ? Qu’est ce que j’ai le droit de faire ? Ou encore, quels sont mes choix ?

Malgrè la douleur ressentie, vous aurez peu de temps pour prendre une décision au sujet de l’incinération ou l’inhumation du corps de votre compagnon. Tout dépendra ensuite des désirs, des convictions, et du budget de chacun…

Il est donc intéressant comme d’ailleurs pour vous ou vos proches de vous poser cette question en amont… D’où la série d’articles sur ce thème, que je vous présente aujourd’hui.

Cet article ci, se centrera plus particulièrement sur l’organisation, les règlementations en matière de décès d’un animal. Pour que vous ayez toutes les réponses à vos questions en cas de besoin….

Presque 63 millions d’animaux domestiques vivent en France et Il y aurait  de 1 600 000 à 2 000 000 cadavres par an. Autrefois la gestion personnelle des corps étaient possible, aujourd’hui La loi est stricte. Toute infraction peut même entraîner des poursuites. Il est donc important de la connaitre…

euthanasie chat
chat ange

Suivez moi sur les réseaux

Enterrement - Inhumation

enterrement

 Au niveau individuel

 

Nombreux sont ceux qui souhaiteraient enterrer leur chat ou autre animal dans leur jardin, mais attention cela est encadré par la loi.

Heureusement, cela reste tout à fait possible.

Plusieurs obligations selon l’article L.226 »2 du code rural

  • Vous devez avant tout être propriétaire du terrain
  • Votre animal ne doit pas faire un poids de plus de 40Kg
  • Il est interdit d’utiliser des éléments non biodégradables pour entourer le corps
  • Le trou doit être d’au moins un mètre de profondeur et à 35 m minimum des habitations voisines ou d’un point d’eau
  • Le corps une fois en terre, si il n’a pas été placé dans un contenant, doit être recouvert de chaux vive
  • À vérifier également auprès de votre mairie si selon l’endroit où vous habitez il y a des normes spécifiques particulières.

L’idéal est de choisir dans ce cas un cercueil biodégradable, on en vend maintenant à différents petits prix …

Au niveau collectif

Si vous ne disposez pas du terrain adéquat, il reste la possibilité du cimetière animalier….

L’association 30 millions d’amis dispose d’un site qui vous permet de faire une recherche par code postal et de trouver le cimetière le plus près de chez vous….(et aussi des centres de crémation et des taxidermistes…)

Le Lien vers la liste des cimetières animaliers (et centres de crémation) ICI

Il en existe beaucoup en France, vous en avez certainement un près de chez vous…Il existe une quarantaine de cimetières animaliers répartis sur toute la France, votre mairie ou vétérinaire peut également vous donner les adresses

Prix moyen :

  • de 140 à 3500 € pour une concession
  • comptez de 160 à 600 € pour l’inhumation avec cercueil
  • environ 400 € dans une fosse en pleine terre ;
  • près de 1 000 € dans un caveau en béton.

Un service de pompes funèbres peut également venir chercher votre animal pour le conduire au cimetière (de 50 à 100 €).

En effet, outre les chats et les chiens, de nombreux autres animaux (souris, hamsters, poissons, oiseaux et même chevaux) sont aussi accueillis.

Si vous faites appel à une société de pompes funèbres spécialisées dans les animaux, ils pourront transporter le corps, faire l’inhumation dans la fosse, fournir un cercueil si besoin, et vous aurez le caveau à acheter (comme pour un humain)

 

 Des cimetières virtuels pour les animaux

 

Des sites internet dédiés à  la mémoire de votre animal disparu ont fait leurs apparitions depuis plusieurs années.

L’inscription est souvent totalement gratuite. En revanche, parfois, certaines options (photos supplémentaires, livre de condoléances, tombe virtuelle…) peuvent vous être facturées.

 

enterrement individuel animal
enterrement animal dans un cimetiere
cimetiere virtuel

L’incinération

incinération

Au niveau individuel :

 

  • Vous pouvez confier sa dépouille à un vétérinaire pour qu’il se charge de le faire incinérer par un crématorium animalier,
  • ou contacter directement un crématorium animalier.

 

Le corps de l’animal sera alors pris en charge par le vétérinaire ou la société, qui l’enverra au service d’incinération approprié.

Dans cette optique vous pourrez parfois assister à l’incinération (selon les services d’incinération) et dans tous les cas vous pourrez récupérer les cendres.

Prix en moyenne : 200 euros (+ urne éventuelle)

 

Au niveau collectif

 

Le processus est le même, mas il n’y aura pas de restitution des cendres. Par contre il existe une cérémonie ou es cendres sont dispersées sur un terrain dédié, et vous pouvez y assister§

Prix : 80 euros environ + le transport par une société 100 euros.

 

urne funéraire animal
centre urne animal

Autres options

chat

En dehors de ces choix classiques, il existe également d’autres possibilités :

  • L’Empaillage/naturalisation par un taxidermiste –

Processus qui demandera plusieurs mois pour un tarif minimum de + de 500 euros

Lien  vers le syndicat des taxidermistes de France

Équarrissage :

  •  un équarrisseur peut venir retirer la dépouille de votre animal dans les 48 heures (Les coordonnées des entreprises chargées de la collecte des cadavres d’animaux sont affichées en mairie. Il vous en coûtera de 80 à 180 €.

Les corps y sont broyés collectivement et réutilisés comme combustible….

A moins de trouver un cimetière animalier acceptant les corps de plus de 40Kg, ou un service de crémation adaptée, cette option sera obligatoire au delà de ce poids.

Démarches administratives et Sanctions

la Loi

Démarches administratives :

 

A la mort de son chat : Que faire de son corps ?

C’est la première question qui vient, mais il existe également certaines démarches administratives auxquelles penser rapidement….

En tout premier lieu n’oubliez pas de demander un certificat de décès à votre vétérinaire-

Si vous avez souscrit une assurance, Si votre chien ou chat est identifié, il vous faut signaler  le décès auprès du Fichier National d’Identification des Carnivores Domestiques (I-CAD)-

Pour cela, plusieurs moyens :
– par e-mail (contact@i-cad.fr) en précisant la date du décès et le numéro d’identification
– par courrier en renvoyant sa carte d’identification et en précisant ces mêmes informations
– sur le site  I-CAD   dans votre espace détenteur
– depuis l’application FILALAPAT.

Sur demande, l’ I-CAD délivre une attestation de déclaration de décès qui  permet de résilier tout contrat, notamment d’assurance.

 

différentes interdictions et Sanctions :

Au niveau de la Loi  :

– Il est interdit de jeter le corps d’un chat dans une poubelle ou même un poisson rouge dans les toilettes.

(Jeter la dépouille de son animal dans une poubelle, un égout ou tout autre lieu, peut être puni d’une amende de 3 750 €.)

– Il est interdit d’enterrer son animal de compagnie dans le caveau familial !

– Encore une fois, selon le Code rural, l’inhumation (et l’incinération) n’est autorisée que pour les animaux pesant moins de 40 kilos. (sauf si cimetiere ou service de crémation adpatée à ce poids)

– Si vous ne déclarez pas le décès de votre animal de plus de 40 kilos, vous pourrez également avoir une amende

À qui s’adresser ?

pompe funebre

  Le laisser chez son vétérinaire

C’est la solution la plus simple si vous ne tenez pas à récupérer le corps de votre animal. Votre vétérinaire se chargera des formalités à accomplir et vous fera alors régler le prix de l’incinération et prendra en charge le corps.

 une société spécialisée

Vous n’êtes pas obligé de passer par un vétérinaire, si votre animal est mort chez vous ou même si il est mort chez le vétérinaire, vous pouvez appeler le service de pompes funèbres, de crémation de votre choix, ou en dernier recours un équarrisseur.

Exemple de société de Pompe funèbres/crémation : Esthima avec 15 agences réparties sur toute la France

https://www.esthima.fr/incineration-reference

Les pompes funèbres pour animaux proposent de prendre en charge votre compagnon directement chez vous ou chez votre vétérinaire. Elles se chargent ensuite du transport jusqu’à l’agence ou directement sur le lieu d’inhumation ou de crémation.

L’équarrisseur

Encore une fois : À moins de trouver un cimetière animalier acceptant les corps de plus de 40Kg, ou d’appeler un service de crémation adaptée,  cette option sera alors obligatoire au-delà de ce poids.

chat veterinaire

Pour conclure…

J’espère que cet article aura pu vous donner les pistes nécessaires pour répondre à cette question : Mon chat est mort : Que faire de son corps ?

Comme vous pouvez le constater il y a une certaine liberté, mais avec le temps, elle sera certainement de plus en plus réglementée….

Heureusement en parallèle se développe de plus en plus d’offres diversfiées et nouvelles à ce niveau. De plus en plus de cimetières animaliers, de centres d’incinérations animaliers, de société de pompes funèbres pour les animaux….

Et j’espère que dans l’avenir, en rapport de la place que tiens un animal au sein d’une famille, ses offres augmenteront encore, et que peut être, de nouvelles propositions verront le jour…

Pour que du début à la fin, le chemin avec nos animaux soit en harmonie avec nos souhaits.

Vient alors l’étape du deuil (qui sera aborder dans un autre article)…

chat ange  - Mort de son chat ou d’un animal _ Que faire de son corps _

Suivez moi sur les réseaux

Et vous ? Avez vous déjà été confronté à la mort d’un chat (ou d’un animal) ?

Si oui, A la mort de votre chat (ou autre) : Qu’avez vous fait de son corps ?

Quelle option avez vous choisi ? quelle option souhaiteriez vous choisir dans l’avenir ?

N’hésitez pas à venir échanger ici, ou à demander conseil…..😻

  • Coucou !
    Je n’ai jamais été confronté à la mort de mon chat, Looping étant mon premier chat.
    J’ai été confronté à la mort de mon premier animal de compagnie et ça a été très difficile à vivre. C’était un chinchilla, il est enterré dans notre jardin.

  • Laura dit :

    Je n’avais pas pense a tout ça. J’espère ne pas avoir à y repenser de si tôt 😅

  • Merci pour ton article, c’est très intéressant et nécessaire, car il est vrai que parfois on ne réfléchit pas assez a ce genre de chose et on se retrouve un peu démuni au dernier moment, des bisous 🙂

  • Louise-Marie Gauvin dit :

    C’est une question que je me suis posée car notre chat commence à vieillir et nous devrons trouver une solution. Maintenant, grâce à ton article, je saurais mieux m’orienter lorsque cela arrivera. C’est triste de penser à la fin de vie de notre animal car on se dit que qu’il sera toujours là mais malheureusement, il nous quittera un jour…

  • s0lange06 dit :

    Coucou, ce n’est pas une période facile et on ne pense pas à ce genre de chose. A la mort de notre lapin l’année dernière, nous avions récupéré le corps chez le vétérinaire et nous l’avons enterré sur le terrain de les parents. Je ne savais pas qu’il y avait toutes ces réglementations, heureusement normalement nous avons tout respecté. Bises

  • Barbara dit :

    J’ai été confronté à la mort de mon chien il y a 4 ans. Étant encore étudiante et que j’avais un logement étudiant, je n’ai appris sa mort qu’un mois après car j’étais en période intense d’examens. J’avoue que j’ai très mal vécu la période.
    Il a fait l’incinération commune.

  • Sandra dit :

    Interessant, on ne connait que peu ce qu’il se fait. Merci pour ton aide !

  • Article vraiment très intéressant même s’il traite d’un sujet difficile . Je me souviens avoir laisser la,dépouille de notre minette au vétérinaire qui l’avait euthanasié. Ce que je regrette car nos filles auraient voulu faire un vrai enterrement à leur amie . Aujourd’hui, je sais que l’on peut faire autrement, merci .

    • lys dit :

      Oui, et c’est vrai que l’on manque d’informations su ce sujet et sur les choix possibles, ou de temps dans ces circonstances particulières pour prendre une décision posée…C’est pourquoi j’ai fait cet article, pour aider à y penser bien avant….et se préparer….

  • Articles similaires

    Aider son chat à boire plus d’eau

    Aider son chat à boire plus d’eau

    Vous trouverez ici des pistes et des astuces pour aider votre chat à boire plus d’eau, en lui permettant ainsi de s’hydrater d’avantage.

    Bien Nourrir son Chat

    Bien Nourrir son Chat

    Comment bien nourrir son chat, connaitre les caracteristiques et les règles liées à l’alimentation chez le chat. (où placer les gamelles, fréquence…)

    >

    La lettre des chats zen

    Pour être informé en temps réel de la sortie de nouveaux articles rejoignez la newsletter !

    Bienvenue !

    Pin It on Pinterest

    Share This