L’ Interview de Jessica Serra

Par lys

j

Modifié le 2 Aug 2020 | Publié le 17 Jul 2020

L’ Interview de Jessica Serra

L’ Interview de Jessica Serra, auteur du livre :  » Dans la tête d’un chat « , paru aux editions Humensciences.

Jessica Serra est docteur en éthologie. Elle intervient régulièrement en tant qu’experte pour des organismes tels que le CNRS ou l’INRA

 

Interview de Jessica Serra

L’Interview de Jessica Serra – côté privé

 

Bonjour Jessica Serra !

En premier lieu : Merci d’avoir bien voulu répondre à mes questions pour cet interview….

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots : votre parcours, vos passions, votre univers…

 

J’ai toujours été passionnée par le monde animal, et j’ai souhaité en faire mon métier. J’ai eu la chance de grandir dans un petit parc animalier et donc de côtoyer de nombreuses espèces différentes. Petite fille, je disais que je voulais devenir zoologue (je ne connaissais pas encore l’existence de l’éthologie). J’étais aussi passionnée par l’écriture et les sciences. Après mon bac, j’ai opté pour une licence de biologie générale, puis un master « biologie des populations et écosystèmes », ensuite j’ai réalisé ma thèse de doctorat en éthologie à Tours, puis un post-doctorat à Paris.

 

 

 

Question incontournable :  Y a-t-il un ou des chats dans votre vie ? (en dehors de votre association) – Et si oui pouvez-vous nous en dire quelques mots….

 

J’ai toujours eu des chats dans ma vie, actuellement j’en ai deux : un gros matou noir dont je parle dans mon livre, qui a l’art et la manière de profiter de l’instant présent. C’est un chat très intelligent et particulièrement proche de mes enfants : il change de comportement à chaque fois qu’une de mes filles se met à pleurer par exemple. Nous avons aussi récemment adopté un chaton, qui avait été abandonné au bord d’une route alors qu’il n’était même pas sevré. Il est très joueur et très affectueux.

Êtes-vous fan d’une ou plusieurs races de chats  Et/ou Qu’aimez-vous le plus dans la personnalité et/ou l’esthétique du félin? 

J’ai un faible pour les Maine Coon que je trouve majestueux ! J’aime leur sérénité, leur caractère docile et leur gabarit imposant. J’ai aussi une affection particulière pour les chats européens de couleur noire, car ces chats pourtant magnifiques sont les moins adoptés en France, certains superstitieux pensant encore qu’ils portent malheur ! C’est un point que je démystifie dans mon ouvrage. Pour ma part, j’ai toujours eu des chats européens, qui sont arrivés dans ma vie un peu par hasard, la majorité ayant été abandonnés et recueillis directement dans la rue. Etant sensible à la cause animale, j’ai souvent opté pour une adoption en refuge, où l’on trouve majoritairement des chats européens.

 

Les chats de Jessica Serra

chat noir de jessica serra

 Falbala 

chaton de jessica serra

©marc escarguel – Insta : @marc escarguel

Le petit dernier – encore chaton

Interview de Jessica Serra : côté professionnel

 

    • Votre livre : «  Dans la tête d’un chat » est, il me semble, votre 1er livre en solo ?

    Il met à la portée de tous, les récentes découvertes en éthologies et en sciences cognitives animales, et permet ainsi de réactualiser la vision du chat, mais aussi plus largement des animaux et d’abandonner stéréotypes et vielles représentations….Étais ce que vous vouliez apporter en écrivant ce livre ?

 

Il s’agit bien de mon premier livre de vulgarisation scientifique en solo !

J’avais en effet pour volonté de transmettre l’ensemble des dernières découvertes sur le chat, mais pas seulement. J’évoque à de nombreuses reprises les découvertes effectuées chez d’autres espèces animales, qui ont révolutionné nos connaissances et doivent nous inciter à repenser l’animal, et pas seulement nos chats.

 

Avez-vous des projets pour la suite ? D’autres livres, autres projets… ? Pouvez-vous en parler un peu ici ?

 

J’ai d’autres projets passionnants pour la suite, dont je garde la surprise pour mes lecteurs !

 

  • Vous avez participé à l’émission « La vie secrète des chats » est-ce que cela a été enrichissant pour vous en termes d’expériences de terrain avec les chats ?

Très ! J’avais déjà suivi de nombreux chats, mais c’était la première fois que nous en suivions autant, pendant une si longue période. L’expérience scientifique a été riche en résultats, mais j’ai aussi apprécié l’expérience humaine : pouvoir recueillir les perceptions qu’ont les propriétaires de leurs chats et les comparer à la vie réelle de leurs félins, a été riche en enseignements.


  • Comment expliqué vous le phénomène  » chats  » de ces dernières années, de sa popularité dans le monde moderne ? Pensez-vous que cela va continuer ?

C’est un phénomène d’une grande ampleur, qui ne cesse de croître et continuera à grandir. Dans nos sociétés de plus en plus individualistes, le chat est un véritable membre de la famille, qui aide à gérer la solitude et le stress, donne du sens à l’existence et diminue même nos humeurs négatives. Cet animal fascinant présente aussi un certain nombre d’avantages dans un nos environnements urbanisés : il est propre, on n’a donc pas besoin de le promener et il peut rester seul quelques jours.

 

  • Pensez vous que les dernières recherches en éthologie et sciences cognitives animales vont contribuer dans le futur à un nouveau regard posé sur l’animal, comme un être sensible et plus encore et faire évoluer les législations en ce sens ?

 

J’en suis persuadée, et c’est aussi l’objet de mon ouvrage. Alors qu’il y a quelques décennies encore, certains pouvaient brandir le statut de l’animal-objet pour justifier leur exploitation, aujourd’hui, plus personne ne peut nier les découvertes scientifiques qui font de l’animal un sujet, capable de ressentir des émotions, intelligent et sensible. L’éthologie a permis une véritable révolution scientifique, qui doit être utilisée pour engager une révolution éthique. La crise du COVID19 est là pour nous rappeler à quel point la manière dont nous traitons les autres êtres vivants peut avoir de terribles répercussions.

 

 

  • Le chat plus particulièrement garde-t-il encore des mystères ? y a-t-il des domaines sur le plan de la recherche qui soulèvent encore des interrogations dans sa manière de raisonner, de ressentir … ? Des exemples à donner ?

Bien sûr qu’il garde encore une part de mystère ! Les études sur l’intelligence et les émotions de cet animal doivent être approfondies. Par exemple, on sait qu’il est capable de détecter différents types d’émotions chez l’homme, ce qui laisse supposer qu’il des facultés d’empathie envers son maître, mais peut-il éprouver de l’empathie envers des congénères ou d’autres espèces (le chien de la famille par exemple) ? Aussi, on a prouvé qu’il possédait un certain sens de l’arithmétique, mais à quel point maîtrise-t-il les quantités ? La liste des études qu’il reste à mener est longue !

 

Bibliographie :

 » Dans la tête d’un chat  » (Français) Relié – 12 février 2020

Et voilà, c’était L’ Interview de Jessica Serra, auteur du livre :  » Dans la tête d’un chat « , paru aux editions Humensciences.

Dans la tête d’un chat de Jessica Serra

Son livre :  » Dans la tête d’un chat « 

Retrouvez ma Chronique  :

ICI

Et vous ? Connaissiez-vous déjà Jessica Serra ?

Avez vous déjà lu son livre ?

N’hésitez pas à venir échanger ici…😻

Laissez votre commentaire (0 commentaires)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

L’Interview de Béatrice Navarre Colin

L’Interview de Béatrice Navarre Colin

Interview de Béatrice Navarre Colin , co-auteur du livre : « Prendre soin de son animal avec les fleurs de Bach et d’autres élixirs floraux » aux editions Eyrolles

Interview de Gaëlle Bertruc

Interview de Gaëlle Bertruc

Interview de Gaëlle Bertruc , co-auteur du livre : « Prendre soin de son animal avec les fleurs de Bach et d’autres élixirs floraux » aux editions Eyrolles

L’Interview de Laurence Helfer

L’Interview de Laurence Helfer

L’interview de Laurence Helfer auteur du livre : « Par Amour : comprendre et accompagner nos animaux sur leur parcours de vie » .Communicatrice animale, et aussi présidente de l’Association « les chats du Pèlerin » en Bourgogne, qui accueille des chats âgés (malades ou en fin de vie).

La lettre des chats zen

Pour être informé en temps réel de la sortie de nouveaux articles rejoignez la newsletter !

Bienvenue !

Pin It on Pinterest

Share This